top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFlore

En avril, vive le lamier!

Dernière mise à jour : 17 mai 2022



Ce mois d'avril, à chaque balade, je me retrouve nez à nez avec l'une ou l'autre variété de lamier: blanc, pourpre et jaune sont les plus répandus près de chez moi, mais il en existe d'autres comme le lamier tacheté ou le lamier amplexicaule.

Le lamier blanc est aussi appelé "ortie blanche", car il ressemble étrangement à l'ortie avant de fleurir, sans son côté piquant.


Pour les reconnaître:


Tous trois présentent les caractéristiques de la famille des lamiacées (menthe, origan, thym, etc), à savoir:

- une tige carrée

- des feuilles opposées et décussées (les paires de feuilles étant disposées successivement à 90° par rapport à celles de l'"étage" au dessous et à celles du dessus)


- les feuilles des lamiers sont pétiolées, dentées, et velues. Elles dégagent une odeur parfois corsée de champignon,

- ils se répandent grâce à leurs stolons, qui rampent au sol,

- les fleurs (blanches, roses ou jaunes) sont disposées tout autour de la tige à l'aisselle des feuilles (on dit en verticille), et sont en forme de tube à deux lèvres.

- le lamier pourpre est beaucoup plus petit ( 15 à 30 cm maxi) et a souvent les feuilles du haut de couleur pourpre. Les lamiers blanc et jaunes peuvent atteindre 50 ou 60 cm de haut.


Tous sont comestibles, avec un petit goût de champignon, avec une odeur que je trouve parfois un peu forte (heureusement cela ne se ressent pas à la cuisson).


Confusions possibles


Le lamier blanc et jaune pourraient éventuellement être confondus avec l'ortie (Urtica dioica L.), mais celle-ci ne sent pas le champignon et est urticante, ou l'ortie royale ( Galeopsis tetrahit L.), toutes deux comestibles.

La confusion avec la ballote noire (Ballota nigra) est possible également, mais l'odeur désagréable de cette dernière n'incite pas à la consommer, et elle n'est pas toxique.

Le lamier pourpre peut être confondu avec lierre terrestre ( Glechoma heraceae, également comestible) et la véronique petit chêne ( Veronica chamaedrys L., à tige ronde et sans odeur) qui n'est pas toxique.

En résumé: pas de danger avec le lamier!


En cuisine


Fleurs et feuilles sont comestibles. On cueille généralement les sommités fleuries, c'est à dire la partie haute de la plante qui comprend feuilles et fleurs.


Les jeunes feuilles sont excellentes en salade composées, car très aromatiques.

On les utilise aussi dans les pestos et les fromages aux herbes.

Plus âgées, elles seront meilleures cuites: en soupe, quiche, gratins, préparations de légumes.

Les fleurs sont très décoratives ( pourquoi ne pas mélanger les 3 couleurs avec une salade de pomme de terre, par exemple?).




Propriétés

Fleurs de lamier blanc

Seul le lamier blanc a été étudié, bien que très peu, et ses propriétés n'ont pas pu être confirmées par plusieurs études.


Sur la base de ses composants, et de son utilisation traditionnelle, on peut retenir qu'il est:

- diurétique et dépuratif

- expectorant (affections système respiratoire: toux grasse)

- cicatrisant et anti-inflammatoire (soin des plaies).


On peut l'utiliser:

- en infusion: 150 ml d'eau frémissante sur 2 cuillers à café de sommités fleuries, infuser 5 min.


Pour un usage externe:

- en compresse (plaies): ajouter une poignée de sommités

fleuries à 500 mL d’eau frémissante. Laisser infuser 5 min puis filtrer et laisser refroidir.

- dans le bain: Ajouter 5 g de sommités fleuries séchées dans l'eau du bain (ou en bain de siège). Pour calmer les démangeaisons ou inflammations de la peau, du cuir chevelu.




Une petite recette à tester


Gnocchi sauce au lamier pourpre:

Pour 2 personnes:

  • Un paquet de gnocchi à poêler,

  • 2 c à soupe d'huile d'olive,

  • une grosse poignée de sommités fleuries de lamier pourpre,

  • un oignon,

  • 5 cl de vin blanc sec,

  • 10 cl de crème végétale ou crème fraîche liquide,

  • sel et poivre.


Recueillir les fleurs du lamier que vous mettez de côté.

Faire revenir l'oignon épincé dans l'huile d'olive. .

Ajouter le lamier ciselé (et nettoyé au préalable à l'eau vinaigrée).

Déglacer avec le vin blanc.

Ajouter la crème liquide, faire réduire sur feu doux puis mixer.

Assaisonner avec sel et poivre.


Pendant ce temps, faire cuire les gnocchi à la poêle, d'abord sur feu vif pour les dorer (5 min), puis à couvert sur feu doux (3 min) pour le moelleux.

Servir les gnocchi avec la sauce et décorer avec les fleurs de lamier pourpre.

210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


Post: Blog2 Post
bottom of page